L'heure de la tétée chez les chamois (1/2) - Chèvre allaitant son chevreau âgé de 5 mois

Publié le 10 Octobre 2011

Femelle chamois allaitant son chevreau - Octobre 2011

Femelle chamois allaitant son chevreau - Octobre 2011

Les premières neiges sont tombées ce week-end sur le massif du Jura.

A cette occasion je suis monté à la rencontre des chamois. J'ai alors assisté pour la première fois à la tétée du chevreau. Celui-ci est né au printemps, il a à peine 5 mois mais déjà ses cornes pointent sur le haut de sa tête.
 

Rédigé par Vincent

Publié dans #Animaux, #Chamois

Commenter cet article

buddha 10/11/2011 08:55



une image pleine de tendresse ! quelle chance d'avoir pu les observer !



Vincent 16/11/2011 21:58



Il faut effectivement un peu de chance et ... beaucoup de patience Merci pour la visite buddha. A bientôt



sav 24/10/2011 15:29



il faut quand même être doué pour prendre une tetée en équilibre :)



Vincent 26/10/2011 13:57



C'est le chevreau ou le photographe qui est doué? 
Merci sav pour la visite et à bientôt...



Feliciaggi Christophe 13/10/2011 05:53



un joli moment bien fixé par l'objectif, bravo



Vincent 14/10/2011 08:53


Merci Christophe pour votre visite et votre commentaire. J'espère un jour pouvoir poster des photos de chevreuils comme les votres. Ils sont beaucoup plus difficiles à approcher mais tout aussi
beau. Affaire à suivre ...


did 11/10/2011 21:01



Sûrement beaucoup d'émotions à observer cette scène...... et en plus la chance de la mettre en boite.


La photo est superbe


Merci beaucoup pour le partage



Vincent 12/10/2011 08:14



Oui l'observation des chamois est toujours un moment très excitant et reposant à la fois. On en sort comblé ... et avec beaucoup de photos à trier . Merci pour la visite et le commentaire. A bientôt.



Jean 11/10/2011 10:36



Tu n'as pas perdu ton temps !!! bravo.



Vincent 11/10/2011 13:56



Merci de ta visite Jean ainsi que de ton message, j'ai en effet été patauger dans la boue dans l'espoir de les rencontrer et je les ai vite trouvés à la limite de la neige (1'400 mètres). A
bientôt. Vincent